Un choeur, histoire vivante de Strasbourg

Le Chœur de Saint-Guillaume est une formation constituée de choristes de niveau reconnu, accompagnés de solistes et instrumentistes amateurs de haut niveau et professionnels. Son histoire, sa renommée et l’ambition concertante qui le caractérise en font un acteur de premier plan du patrimoine musical et culturel en Alsace.

Il est créé par Ernest Münch, organiste de l’église Saint-Guillaume et professeur d’orgue au Conservatoire. Il se produit pour la première fois le Vendredi-Saint 1885. Ses débuts sont volontairement modestes, mais il se consacre immédiatement à l’œuvre de Johann Sebastian Bach qui trouve, à l‘issue de la période romantique, un de ses lieux de renaissance dans l’église Saint-Guillaume de Strasbourg. Durant sa présence à Strasbourg, Albert Schweitzer est un membre actif du chœur, appelé à tenir l’orgue au cours des concerts du Chœur de Saint-Guillaume.

En 1924, Fritz Münch, le fils d’Ernest et frère du célèbre chef d’orchestre Charles Münch, prend la succession à la tête du Chœur, avant d’être nommé Directeur du Conservatoire en 1929. Dès la fin du XIXème siècle, le Chœur, longtemps partenaire fidèle de l’Orchestre Municipal de Strasbourg, participe activement à la vie musicale strasbourgeoise et en particulier à des créations historiques, notamment de Arthur Honegger et de Francis Poulenc dont il crée notamment le « Stabat Mater », ainsi qu’à des concerts et cultes du Festival de Musique de Strasbourg. En particulier, l’interprétation de la Passion de J.S Bach le Vendredi Saint, en alternance la Saint-Jean et la Saint-Matthieu, est devenue au fil du temps un événement incontournable à la fois spirituel et musical.

Les chefs du Chœur de Saint-Guillaume témoignent d’une remarquable continuité : après Ernest et Fritz Münch, André Stricker, René Matter et Erwin List ont su allier avec charisme la conduite d’un chœur constitué d’amateurs éclairés avec l’exigence d’une musique spirituelle de qualité. Depuis décembre 2013, Edlira Priftuli est la directrice artistique du Chœur de Saint-Guillaume auquel elle sait insuffler avec talent son impulsion dynamique.

Le Chœur de Saint-Guillaume a également pratiqué des échanges ou des collaborations enrichissantes avec d’autres chœurs ou orchestres, tels le Motettenchor de Stuttgart, l’Orchestre du Conservatoire de Strasbourg, l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg (OPS) et en novembre 2018, InterCoral Jena.

En 1994, il a donné Elias de Mendelssohn au « Florilège Vocal» de Tours. En 1997, il a donné en collaboration avec le Mottetenchor de Stuttgart la Messe en Fa mineur et le Te Deum d’Anton Bruckner. En 1999, il a participé à l’interprétation du «Requiem» de Hector Berlioz, lors de plusieurs concerts en Allemagne et à Paris, sous la direction de Theodor Guschlbauer, dans le cadre du «Kultursommer-Rheinland-Pfalz», placé sous le haut-patronage du Président de la République et du Chancelier Fédéral d’Allemagne.

En mai 2002, il a collaboré, avec d’autres chœurs, à l’exécution de la 8ème Symphonie de Gustav Mahler par l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, sous la direction de Jan Latham-Koenig. En 2005, il était invité par l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg pour une Passion selon Saint Matthieu de J.S. Bach au Palais de la Musique et des Congrès, sous la direction d’Armin Jordan. En février 2012, il a interprété la Symphonie n°1 « A Sea Symphony » de Ralph Vaughan Williams, en collaboration avec la Philharmonie de Strasbourg, en l’honneur de la Présidence Britannique du Conseil de l’Europe.

En avril 2005, et pour la première fois de son histoire, le Chœur de Saint-Guillaume a interprété la Passion selon Saint-Jean, accompagné d’un ensemble d’instruments baroques. Cette expérience remarquée a été poursuivie avec la Passion selon Saint-Matthieu et réitérée depuis avec succès.

Dans le cadre du projet commun transfrontalier Vox Rheni, le Chœur de Saint-Guillaume a interprété «Ein deutsches Requiem» de Johannes Brahms, le Miserere de Jan Dismas Zelenka, le Requiem de W.A. Mozart, la Missa Sapientiae d’Antonio Lotti, l’Oratorio de Noël et le Magnificat de J.S Bach.

En novembre 2017, le Chœur de Saint-Guillaume et son orchestre baroque, le Bach Collegium Strasbourg Ortenau, ont donné pour la première fois les Messes luthériennes BWV 234 et 235 ainsi que le concerto pour deux violons BWV 1043 dans le cadre de la grande exposition « Laboratoire d’Europe – Strasbourg, 1880-1930 » des Musées et de l’Université de Strasbourg.

En novembre 2018, le Chœur de Saint-Guillaume a été invité par le chœur InterCoral de la Ville de Jena en Allemagne à l’occasion d’un concert franco-allemand donné autour du Requiem de Gabriel Fauré, en commémoration du centenaire de l’armistice de 1918.

Direction artistique : Edlira Priftuli

Edlira Priftuli est titulaire du Diplôme d’État en Direction d’ensembles vocaux. Elle a étudié aux Conservatoires de Colmar et Metz, avec Catherine Fender et Annick Hoerner. Par ailleurs, elle a obtenu des diplômes en Musicologie à l’Université de Strasbourg ainsi qu’en Chant Baroque au Conservatoire de Strasbourg.

Tout au long de ses études, elle a complété sa formation par des stages et master-classes, avec notamment Hans Michael Beuerle, Raphael Immoos, Sofi Jeannin, Grete Pedersen, Frieder Bernius, Simon Halsey.

Edlira Priftuli a chanté à haut niveau dans divers ensembles et chœurs de la région Alsace et au-delà. Elle a abordé divers répertoires, du médiéval au contemporain, dans le chœur de l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, l’Atelier Vocal d’Alsace, l’ensemble vocal féminin Plurielles et de nombreuses autres formations.

Son goût pour la pédagogie l’amène à travailler avec des enfants et des adolescents dans les écoles, notamment les Petits Chanteurs de Strasbourg-Maîtrise de l’Opéra National du Rhin, mais aussi avec des adultes au sein de structures associatives. Depuis 2013 Edlira Priftuli est formatrice pour Mission Voix Alsace en chant choral et direction de chœur.

Elle s’inscrit avec passion dans la grande tradition du Chœur de Saint-Guillaume : faire vivre la musique baroque et celle de Bach en particulier ainsi que les grandes œuvres chorales, nourrir les liens musicaux en Alsace et au-delà des frontières et affirmer enfin la place du Chœur dans la vie musicale de la cité par un travail partagé, ambitieux et engagé.

Orchestre du Bach Collegium Strasbourg Ortenau

Le Bach Collegium Strasbourg Ortenau est un orchestre baroque créé par Edlira Priftuli et l’Association du Chœur de Saint-Guillaume avec des instrumentistes passionnés. Ses membres amateurs de haut niveau et professionnels partagent l’envie commune du perfectionnement de leur pratique et du travail d’interprétation de la musique baroque sur instruments anciens. L’objectif de l’ensemble est de partager, promouvoir et favoriser l’épanouissement artistique par une recherche permanente de qualité dans l’expression instrumentale, notamment par l’organisation d’académies de musique conduites par des professionnels de renom.

Le Bach Collegium Strasbourg Ortenau accompagne d’une part le Chœur de Saint-Guillaume dans l’interprétation des œuvres du répertoire baroque et a donné d’autre part des concerts remarqués, avec l’interprétation d’œuvres de Corelli, Porpora, Vivaldi, Haendel, Telemann, Joh. Bernhard Bach et Joh. Sebastian Bach.

Avec le Chœur de Saint-Guillaume, cet ensemble a interprété notamment les Passions et l’Oratorio de Noël de J.S Bach, la Missa Sapientiae d’Antonio Lotti ainsi que le Magnificat de J.S Bach. En novembre 2016, le Bach Collegium Strasbourg-Ortenau s’est particulièrement illustré en donnant le concert de clôture d’une académie de musique conduite par le violoniste et Chef Sigiswald Kuijken à l’invitation du Chœur de Saint-Guillaume.

En novembre 2017, le Bach Collegium Strasbourg Ortenau a donné pour la première fois les Messes luthériennes BWV 234 et 235 avec le Chœur de Saint-Guillaume, ainsi que le concerto pour deux violons BWV 1043 lors d’un concert donné dans le cadre de la grande exposition « Laboratoire d’Europe – Strasbourg, 1880-1930 » sous le patronage de la Ville, des Musées et de l’Université de Strasbourg.